Lorsque la route s'entoure de vignes, que la pierre devient rose,

que l'on entre dans les villages aux maisons colorées, que des petites lumières brillent

même en plein jour, que les vitrines nous offrent cigognes, plats à Kougelhopf, Munster et Riesling ...

C'est que nous sommes sur les terres alsaciennes

                      1

Cette année encore nous avions envie de revivre cette magie 

2 4

5 6

7 8

9 10

Arriver dès vendredi, tant pis s'il pleut ... entrer dans Ribeauvillé c'est un peu comme ouvrir un livre

de contes de Noel, un livre un peu lourd qui renferme des illustrations plus colorées les unes 

que les autres, la magie de l'histoire nous emporte, les dessins nous font rêver ... 

Laisser les bagages à l'hôtel et partir pour Riquewihr parce que ce sera inapprochable le w.e.

11 12

16  13

18 17

Emprunter la rue principale, regarder les maisons aux balcons abondamment décorés,

Coller son nez sur les vitrines pour mieux voir, imaginer que notre balcon pourrait se parer de branches

de sapin, de boules et de lumières ...

19 20

Entrer dans la boutique "Féérie de Noel" incontournable même si les prix nous rappellent que

Riquewirh est très touristique ...

21 22

Ouverte toute l'année (probablement étrange cette visite en juillet !)

23 24

Laisser la nuit tomber doucement ... 

L'envie de nous mettre au chaud et au sec le temps d'un thé et le temps d'écrire quelques cartes

14 15

25 26

Apprécier plus encore cette fin d'après-midi, les lumières sont douces, rien ne clignote, 

pas de LED agressif ... j'aime ce sapin qui sent bon, ces boules unies vertes ou rouges qui me ramène

au Noel de mon enfance.

                      27

28 29

30 31

De retour à Ribeauvillé, monter la Grand'Rue à la recherche d'une bonne table ...

                      32

33 34

35 37

Qu'est-ce qui a bien pu nous décider ?

Les fauteuils douillets, l'odeur du vin chaud proposé à l'entrée, les nounours au balcon,

les jardinières de la fontaine ?

Le hasard d'une bonne table ...  hotel du mouton

40 41

 44

Et puis revenir doucement vers l'hôtel, profiter du salon pour un dernier verre,

réorganiser la journée du lendemain, le temps promet d'être magnifique.

45 46

                      47

48 49

Toujours un peu de lecture avant d'éteindre la lumière ...

 

 

                                                    * FEERIE EN ALSACE II *    arrive très vite.

 

Noel : Ce mot sera toujours sans tréma ... désolée mais mon clavier allemand 

en est dépourvu tout comme la cédille

                                                                           A très vite